Tradition- Traditions

ramounis14Faire revivre les traditions, ce n’est pas vouloir montrer que « dans le temps, c’était bien mieux » ! C’est, dans une certaine mesure, étudier et faire revivre l’Histoire du « petit peuple », non pas dans le sens « France-d’en-bas » que nous récusons comme langage de bourgeois profiteurs, mais dans le sens « le peuple dont on ne tient guère compte dans l’histoire des nations », le « peuple qui facilite la vie et apporte la fortune aux possédants », le « peuple qui l’on a toujours mis en pâture aux guerres et aux accidents du travail ». C’est la Vie des gens modestes ! C’était la vie de nos aïeux ! Ils étaient ouvriers, paysans, forestiers, …

Faire revivre les traditions , c’est aussi apprendre à mieux connaître comment les gens vivaient à une certaine époque pour mieux comprendre la culture sur laquelle nous avons construit notre vie. C’est aussi retrouver les valeurs, les richesses, les difficultés, les matériels, les rites sociaux qui ont fait la vie de nos ancêtres.

floing02Appartenir à un groupe folklorique n’est pas un refus de la vie moderne. C’est seulement vouloir témoigner de manière vivante de quelques pages de vie ancienne.

Pour preuve, les jeunes qui dansent le folklore vont en boîte pour s’amuser avec leurs copains. Les hommes qui battent le blé au fléau dans une représentation utilisent la moissonneuse-batteuse dans leurs champs. Les femmes qui battent le linge au lavoir font tourner la machine à laver dans leur maison.

Le folklore c’est répondre d’une certaine manière à une interrogation très humaine : « D’où viens-je ? ». C’est aussi se donner les moyens de comprendre et de comparer les avantages et les inconvénients de la vie moderne et de la vie ancienne.

ramounis09h02Les folkloristes ne sont pas des traditionnalistes à tout crin. Ils se doivent d’être des Historiens de la vie du peuple de leur région. Leurs témoignages vivants (danses, chants, musiques, gestes, parlers, objets, …) complètent les vieilles images jaunies qu’on retrouve encore dans les archives d’un grand nombre de familles. Ils permettent aussi de RE-donner un sens aux vieux objets que l’on trouve dans les brocantes car certaines personnes n’en connaissent plus qu’une référence : le prix fou auquel elles pourront le vendre ! Il est scandaleux de vendre si cher des objets qui ont tout juste pu apporter de quoi vivre sans luxe et faire vivre des familles entières à leurs anciens propriétaires.

Publicités