Accueil

Bienvenue sur le site des Ramounis de Bosséval.

voeux-2017-3

UN PEU D’HISTOIRE

Le groupe ardennais de danses folkloriques est né en 1987 par la volonté d’habitants du village,  aidés par Josette LEBLANC, désireux bénévolement de faire connaître et apprécier le folklore ardennais français et wallon.

IMG_6529-2

boss

LOCALISATION

Les « RAMOUNIS » sont originaires  de BOSSEVAL ET BRIANCOURT, dans les Ardennes françaises, à quelques pas de la frontière belge et de l’Ardenne wallonne, un peu au nord de l’axe Charleville-Mézières/Sedan, au nord-nord-est de Vrigne-Aux-Bois. C’est le seul groupe de folklore ardennais qui respecte strictement les données traditionnelles (costumes, musiques, traditions, …) liées au Folklore Ardennais.

ORIGINE DU NOM

ramon-ramounisIls sont « RAMOUNIS » car leurs aïeux travaillaient dans les bois et fabriquaient des ramons de boule (des balais en bouleau). Ce sobriquet concerne d’ailleurs tous les habitants du village. Ces ramons étaient utilisés dans les maisons, les granges, les étables et aussi dans les ateliers.

QUE FONT-ILS ?

Chaussés de sabots ou de souliers, magnifiques dans leurs costumes de paysans ardennais, c’est tout un récital de danses traditionnelles des pays de l’Ardenne et de Champagne de la période 1850-1900 et d’anecdotes villageoises en « Parler Ardeûné »  que  propose cet ensemble .

L’EVOLUTION :

Après avoir longtemps présenté des suites de danses simplement commentées, depuis 2008, une évolution s’est faite jour : scénariser autrement le folklore traditionnel. Le public ressent le besoin de retrouver l’Histoire Vivante des ancêtres que l’on avait un peu oubliés.

En 2012, le groupe a présenté à Plaintel (Côtes d’Armor) un spectacle de 20 minutes basé sur des danses précédées de scènes de vie villageoise en Parlé Ardeûné. Cela a beaucoup plu au public breton puis au public ardennais qui ne se motivait plus autant pour les suites de danses. Cela se vérifie au cours de nos différentes prestations.

De là est né « Bosséval 1890 ». Chaque scène de vie villageoise amène à une danse de fête. Cette formule plait beaucoup au public. Les anecdotes sont plaisantes parce que témoins de vie et de l’histoire du village. Le « parlé ardeûné » (patois local) fait vibrer des cordes sensibles car il utilise des vieux mots encore connus mais peu ou pas pratiqués maintenant.

LES OBJECTIFS DE L’ASSOCIATION :

Sauvegarder le patrimoine et les traditions populaires, faire connaître l’héritage du passé par le biais des fêtes, des défilés,  des  spectacles et des animations.

Participer à l’animation du village de Bosséval et Briancourt.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s